USbisMardi 19 novembre, les joueurs de l’US Concarneau sont venus à la rencontre des élèves de 5ème.
Dans le cadre des Parcours Avenir et Citoyen, cette rencontre a été organisée en collaboration avec Manon Puloch, responsable communication du club. Les élèves ont découvert que les joueurs doivent respecter les règles fixées par le club et qu'il y avait un parallèle avec celles fixées au collège : Respect des horaires, assiduité et ponctualité ; respect d'autrui ; respect du cadre de vie ; utilisation responsable des nouvelles technologies et les sanctions.
il est important de montrer qu’il existe une multitude de professions dans un club hormis celui de footballeur : des métiers en lien avec le sport et la pratique sportive mais également des métiers en lien avec la gestion et le développement du club.
Lors de cette visite, les élèves ont côtoyé les joueurs concarnois, Malik Abdelmoula et Maxime Bernauer, pour un atelier sur les règles de respect, ou encore Danilson Da Cruz, Thibault Sinquin et Valentin Lavigne pour une séance question/réponse très animée.
Un grand Merci aux joueurs pour leur bonne humeur et à Manon pour la préparation de cet après-midi.

crossLe vendredi 6 novembre, les élèves de 6ème du collège ont participé à un cross près des étangs de Rosporden avec l'école Saint-Thérèse. 58 sportifs en herbe ont parcouru les 2,107 km sous une météo clémente (aucunes gouttes de pluie !) mais sur un terrain un peu périlleux tout de même. Une belle occasion pour passer un bon moment ensemble, et rencontrer les éventuels futurs 6ème de l’année prochaine.

13h51

Le collège Saint Michel a participé à la mobilisation académique en faveur du livre et de la lecture. A 13h51, chaque élève a cessé le temps de récréation et a pris un livre...
L'objectif de ce temps est avant les premières vacances, partager le plaisir de lire avec tous les jeunes citoyens bretons pour susciter et amplifier chez eux nos collégiens le goût de la lecture.

 

Pour Eric Orsenna « Lire ressemble à regarder l’horizon. D’abord, on voit qu’une ligne noire. Puis, on imagine des mondes » (L’entreprise des Indes, 2010)