monsieurbodivitRencontre avec un ancien résistant au collège Saint Michel.

Mr Alain Bodivit, résistant à Pleuven pendant la Seconde Guerre mondiale est venu à la rencontre des 48 élèves de troisième du collège Saint Michel de Rosporden.

Même si ce temps de guerre semble loin, les élèves semblent saisis par l’histoire de cet homme qui a vécu une adolescence si différente de la leur : « Moi aussi j’avais 14 ans et demi, j’avais votre âge quand la Résistance s’est mise en place en 1940 », leur confie-t-il.

Comment ne pas s’identifier au témoin de cette époque. Mr Bodivit raconte « ces années noires » : son entrée en résistance, ses missions, mais aussi cette triste période durant laquelle l’organisation de fêtes est interdite dans une France occupée de 1940 à 1944. « Seules quelques danses bretonnes étaient autorisées », ajoute-t-il.

Après ce témoignage vient le temps des questions : Les élèves sont curieux de connaître ses émotions, ses peurs, les moments les plus difficiles de sa jeunesse. Malgré les années passées, Mr Bodivit semble toujours aussi ému quand il se remémore certains moments de cette période. Il ne le cache pas : « C’est toujours une souffrance de se rappeler certains souvenirs, mais il est essentiel de transmettre aux collégiens ».

Ce vendredi 16 octobre, Delphine Debêque, Gazelle intrépide, est intervenue, auprès de nos élèves de 4ème, pour nous parler de son projet.En mars prochain, elle participera avec l’une de ses amies, Laëtitia, au rallye des Gazelles au Maroc, seul rallye exclusivement féminin au monde.
Le concept de ce Rallye est unique : « pour le gagner, il faut trouver un maximum de balises, disséminées dans la paysage avec pour seuls outils, une carte et une boussole, en faisant le moins de kilomètres possible".
Au cours de cette intervention, Delphine nous a expliqué ce qu’était ce défi, à la fois sur le plan sportif et sur le plan humain. En effet, au cours du Rallye, une équipe médicale intervient auprès des populations locales pour effectuer des consultations et des soins. Les locaux bénéficient également de dons comme des jouets, des vêtements, du matériel scolaire etc...
Elle nous a parlé également des valeurs que ce Rallye véhicule : partage, courage, détermination et solidarité.
Si Delphine est intervenue au collège, c’est parce que nous souhaitions nous aussi être Solidaires. Ce Rallye a un coût.Et le financement n’est possible qu’avec des sponsors. Nous avons donc décidé, avec les quatrièmes, d’organiser un cross pour soutenir les Gazelles.
Le 5 novembre prochain, les élèves vont courir ou marcher. Au préalable, ils auront récolté des dons auprès de parrains qui souhaitent les soutenir, et ladefi4e totalité des dons sera remis aux Gazelles intrépides.
Et si vous aussi, vous souhaitez les soutenir, rendez-vous sur :

https://www.facebook.com/gazelendisaon

http://www.gazelen-disaon.fr/

 

WP 20151008 089

Les élèves de cinquième du collège Saint-Michel de Rosporden sont partis en voyage scolaire à Saumur du 7 au 9 octobre 2015. Sur la route, ils ont pu découvrir le château médiéval d'Angers qui abrite en ses murs la tapisserie de l'Apocalypse qui est une des plus grandes d'Europe. Lors de cette visite, les guides qui les accompagnaient leur ont expliqué comment la tapisserie avait été fabriquée ainsi que la signification des différentes motifs représentés. La nuit ils ont logé dans un centre d'hébergement sur une des îles de la Loire.
Le deuxième jour, les mystères des Faluns leur ont été dévoilés : à travers une scénographie ils ont appris comment le falun, roche spécifique de la région, s'est formée. Les différentes animation leur ont permis d'imaginer la région recouverte par la mer. En fin de matinée, accompagnés d'un géologue, tous sont partis à la recherche de fossiles. Dents de requins, de dorades, coquillages et coraux font partie de ce qu'ils ont trouvé. Le résultat de leurs fouilles fera l'objet d'une exposition au CDI du collège.
Après un pique nique bien mérité au pied du château de Saumur où un magnifique panorama sur la Loire leur a servi de décor, ils ont fait route vers le château de Villandry pour y dessiner différentes parties du jardin. Ils sont restés émerveillés devant ce qu'ils ont découvert. La visite terminée, ils ont repris le car. Chemin faisant des villages troglodytiques ont fait leur apparition alors qu'ils se rendaient sur les bords de Loire pour y recueillir un peu de sable qui sera analysé avec Monsieur Flochlay au laboratoire.Le dernier matin, après avoir bouclé leurs valises ils ont quitté le centre d'accueil pour se rendre au château d'Azay-le-rideau où deux guides leur ont expliqué les techniques de restauration du bâtiment.
Suite à cette dernière visite les élèves ont repris la route avec de beaux souvenirs en tête.